La presse en parle

Henri Colombani passe au révélateur les portes bordelaisesSud-Ouest - 04 septembre 2013

L’architecte expose 70 aquarelles qui racontent à travers ces entrées l’histoire de la ville.

Sur le livre d’or, le mot « magique » revient. Souvent. Ce n’est pas si courant pour une exposition. Il y a aussi ceux qui ont bien cherché la porte de leur maison mais ne l’ont pas trouvée. Ils n’en ressortent pas moins « éveillés », comme écrit l’un des visiteurs.

Jusqu’au 11 septembre, des portes d’entrée bordelaises sous forme d’aquarelles révèlent l’histoire de la ville dans la Cour Mably. Derrière ce travail d’une précision d’horloger, un homme : l’architecte Henri Colombani. Après avoir vécu vingt-cinq ans au Canada, il revient au début des années 90 à Bordeaux.

...

lire l'article